Signer avec son bébé

Publié le par grainesdecanailles@gmail.com

Très tôt, bébé vocalise et manifeste son envie de communiquer. Cependant, les mois passent avant qu’il ne puisse parler pour se faire comprendre. Et si je vous disais que vous pouviez avoir des conversations avec votre enfant dès qu’il est capable de maîtriser finement ses mains (vers 8-9 mois) ?

C’est possible grâce au langage de signes.

Nous utilisons au quotidien le langage gestuel pour appuyer nos paroles, surtout avec les bébés. Coucou, au revoir, dire « non », dire « bravo »… pourquoi ne pas développer ces signes pour permettre à nos bébés de se faire comprendre avant qu’ils n’aient la maturité physique pour parler ?

C’est ce qu’on appelle les « bébés signeurs ». Le « concept » nous arrive d’Amérique par le biais de Nathanaëlle Bouhier-Charles, et est simplissime… il s’agit d’utiliser la langue des signes française (parfois adaptée) dans la vie de tous les jours, sur les mots les plus utilisés. Bébé va les mémoriser, se les approprier, et un jour, vous aurez la surprise de voir votre petit cœur venir vous demander un gâteau, ou de changer sa couche… Voici quelques exemples :

 Dodo.jpg

Boire

Il existe de nombreux moyens d’apprendre la langue des bébés signeurs. Le plus simple à mon avis, le plus efficace est d’assister à un atelier. On y apprend des signes mais aussi des utilisations de ceux-ci par des lectures signées, des comptines qui permettront l’air de rien d’enrichir le vocabulaire.

Parmi les nombreuses associations qui vous propose ces ateliers, Kestumdis en organise dans la région Toulousaine, et plus proche de nous, il y a Sophie, de l’association  Petites Graines, qui en anime sur la région nantaise (et peut être bientôt chez Graines de Canailles ?).

Il existe aussi des sites internet, et vous trouverez quelques livres sur le sujet (j’ai pour ma part acheté « Les Bébés Signeurs » de Nathanaëlle Bouhier Charles aux éditions Jouvence, et je trouve que c’est une très bonne introduction au langage des signes, assez complète pour démarrer seul et donner envie d’en apprendre d’autres !)

On peut commencer à signer dès que l’on veut, même à 1 an… chaque enfant apprendra à son rythme et signera quand il sera prêt. Cet outil de communication doit toujours rester un jeu, le but n’étant pas « d’apprendre » au bébé à signer en lui donnant « des leçons » (est ce qu’on lui « apprend » à s’assoir ?), mais d’intégrer des signes au quotidien. Lorsqu’il en aura envie et besoin, votre bébé vous fera signe.

Quand à l’acquisition du langage parlé, le langage des signes ne la retarde en rien, et aurait même tendance à la faciliter car en signant les mots, on met l’accent sur ceux qui sont importants. L’enfant les repère ainsi plus facilement dans la conversation.

De plus, permettre à son bébé de pouvoir communiquer avant qu’il ne puisse parler va lui permettre d’exprimer ses besoins, ses sentiments, ses envies…. On évite ainsi colères et crises de pleurs liées à la frustration. Bébé va aussi prendre confiance en lui (et en vous), car comme vous serez plus attentif à ses gestes, il va se sentir encore plus aidé et aimé, vraiment considéré comme un acteur de la famille !

 

De plus en plus de professionnels de la petite enfance s’intéressent à cet outil de communication pour les tout petits, KESTUMDIS propose des formations professionnnelles aux personnels de crèche, assistants maternels…

 Je viens tout juste de commencer avec mes 2 enfants (oui, même avec mon grand de 2 ans), et je suis déjà surprise de la quantité de signes que l’on peut retenir et faire en si peu de temps… Ca vaut le coup d’essayer !  

A visiter :

  • Le site de KESTUMDIS (vous retrouverez une affiche reprenant 35 signes du quotidien de l’enfant. Prochainement un imagier sera également disponible.)
  • Le site de Petites Graines
  • Le site Signe avec moi et le forum

Commenter cet article