L'essentiel en matériel pour accueillir bébé

Publié le par grainesdecanailles@gmail.com

Bébé va bientôt arriver, quels sont les indispensables à acheter pour parer à tout ?

 

Le lit ou le berceau (voir l’article « Un nid douillet pour bébé » ) : on le choisit conforme aux normes de sécurité en vigueur (écartement des barreaux inférieur à 6,5 cm). Pratique, le sommier réglable en hauteur, pour préserver son dos et ses abdos les premiers mois. Pensez à le baisser au fur et à mesure de la croissance de bébé (quand il s’assoie puis se met debout). Ne faites pas l’impasse sur un bon matelas : la promo du supermarché du coin est peut être très intéressante, mais au bout d’un mois… le matelas sera creusé, même par le poids plume de votre nouveau né. Je le sais, j’ai testé !

 

 

  

 

Le lit parapluie :
très pratique lorsque vous partez en soirée ou pour quelques jours. Les tout premiers

mois, bébé peut dormir dans sa nacelle (tant qu’il rentre dedans), mais après, pensez sécurité et investissez. Pour plus de confort, vous pouvez rajouter un matelas pliant de voyage.

 

   Lit parapluie comptine

 

Le plan à langer (voir l’article « un nid douillet pour bébé » ) : vous pouvez faire le choix d’une table à langer, d’un plan amovible qui s’adapte sur quasiment tous les supports, d’un plan à fixer sur une commode…

Pensez au matelas à langer, et si vous partez avec bébé pour une journée ou une soirée, pas la peine de l’amener : c’est bien rare si vous ne trouverez pas un endroit où effectuer le change, une simple serviette posée sur un lit, ou même une table fera l’affaire en dépannage.

 

  

La poussette : à choisir avec soin. Ma préférence va aux poussettes combinées : sur un chassis s’adapte une nacelle (permet de préserver le dos des nouveaux-nés), un cosy, qui peuvent s’adapter dans les voitures et faire siège auto. Le chassis peut être une poussette hamac, que vous pourrez utiliser quand votre petit bout tiendra assis.  Les points importants :

-          Les normes de sécurité : la nacelle doit être équipée d’un harnais 3 points (c’est-à-dire une sangle ventrale et sur chaque épaule), le cosy et la poussette d’un harnais 5 points (entrejambe-sangle ventrale et sur chaque épaule). En cas d’utilisation en voiture, nacelle et cosy seront fixés grâce aux ceintures de sécurité, dos à la route pour le cosy (désactivez les airbags si vous mettez le cosy sur les sièges avant)

-          La praticité : facile à plier… et pas trop lourde… bien souvent, les modèles d’entrée de gamme ou de grande distribution ont des prix attractifs, mais seront plus lourds que ceux des grandes marques…

 

La poussette canne, beaucoup moins encombrante, est à utiliser à partir du moment où bébé tient bien assis. Ses suspensions et son assise ne sont pas prévues pour les touts petits qui ne sont pas encore assez musclés pour amortir.

 Poussette canne équipbaby

 

 

Le transat : tant que bébé ne tient pas assis, le transat va lui permettre de profiter d’un autre angle de vision que le plafond ! Les transats sont généralement inclinables, et disposent d’une fonction « balancelle » pour le bercer. Vous pouvez y ajouter une arche d’éveil, avec différents jeux qui vont stimuler votre enfant. Le transat doit avoir un harnais de sécurité : ceinture ventrale et entre-jambe.

Il existe aussi des coussins d’allaitement transformables en « multi-relax » : des pressions permettent de le conserver en position en U, avec un harnais pour y maintenir bébé.

 

Transat

 

Le tapis d’éveil et son arche : parce qu’un bébé doit aussi pouvoir développer sa motricité, jouez aussi avec lui allongé sur le dos, mais aussi un peu sur le ventre pour qu’il se muscle. Dans les premières semaines, juste quelques minutes sur le ventre seront suffisantes (d’ailleurs, cela peut être pendant le change). Les tapis d’éveil sont souvent de couleurs et matières contrastées, avec des sons. Je les trouve cependant assez fin et rajoutais souvent une couette dessous.

 

La baignoire : adaptée à la taille des bébés, elle vous évitera d’avoir à remplir votre grande baignoire à chaque bain ! Il existe des transats de bain, qui permettent d’avoir les mains libres pour savonner votre enfant, et aussi des anneaux de bain, à partir du moment où il tient assis. Mais même avec ses dispositifs, on ne laisse jamais un enfant seul dans le bain, même pour une minute !

 

La trousse de toilette (voir l’article « un nid douillet pour bébé ») : le minimum sont le thermomètre, les ciseaux à ongles, une brosse douce, du sérum physiologique, des compresses, des lingettes lavables, du lait de toilette (ou liniment oléo-calcaire), un baume pour le change, un savon corps et cheveux pour bébé…

 

Une chaise haute : à partir du moment où votre petit bout tient assis (environ 7 mois). Souvent pliable, certains modèles ont le siège ajustable en hauteur et inclinable. Comme les transats, la chaise doit être dotée d’un harnais.

 

Un parc : lorsque votre bout de chou commence à gambader et que vous ne pouvez pas le surveiller (lors de la préparation des repas par exemple). Il existe des modèles en bois à barreaux, dotés d’un fond (ou non) qui peut être relevable. Il y a aussi des modèles avec les côtés en filet, sur le même principe que les lits parapluie.

Commenter cet article